Vous êtes sportifs

IRIS, votre opticien à Vierzon

Nos verres

Les verres polarisants

Vous gagnez en précision. La fatigue visuelle diminue.

Pour lunettes de soleil, lunettes de conduite, ...

Ces verres spéciaux évitent la réverbération lumineuse ou les reflets qui se produisent.
Regardez l'exemple ci-dessous, lorsque les rayons du soleil touchent une chaussée mouillée, des surfaces métalliques ou un plan d'eau.

La lumière réfléchie sur les routes mouillées provoque un effet aveuglant et une réduction des contrastes Les verres polarisants éliminent ces reflets et assurent une vision parfaite, même dans des conditions de luminosité extrêmes

La réflexion crée un effet aveuglant désagréable (éblouissement) en raison de la lumière polarisée et peut représenter un risque en matière de sécurité.

Si les verres polarisants font gagner en sécurité, ils offrent également d'importants avantages visuels : grâce à leur coloration spéciale, ils permettent une vision des contrastes nettement améliorée et un rendu plus brillant des couleurs.

Les verres progressifs

Le verre comprend :
- la vision de loin dans le haut du verre,
- un couloir de vision intermédiaire
- et progressivement, la puissance varie pour atteindre dans le bas du verre la puissance idéale pour bien voir au près (40 cm).

i-profiler : instrument de prise de mesures oculaires de précision
Plus le verre progressif est haut de gamme et moins les zones d'aberrations sont génantes.


Quelque soit la distance à laquelle vous regarder, il y a toujours un endroit dans le verre où la vision sera nette.
La vision reste relativement naturelle car on regarde dans le haut du verre pour voir de loin et on baisse les yeux dans le bas verre pour voir de près.

Les zones en bas à gauche et à droite du verre sont des zones de vision floue et déformée appelée aussi zone d'abérration (cf schéma). Plus le verre progressif est haut de gamme et moins ces zones sont gênantes.

Les contraintes du verre progressif sont un port de tête plutôt baissé (relever la tête nous fait regarder dans la vision intermédiaire du verre (vision nette de 1 à 3 m) et de ne pas beaucoup bouger les yeux dans le verre. Cela n'est pas si contraignant car il faut savoir que lorsque que l'on regarde un objet situé à plus de 10° devant vous, on tourne naturellement la tête pour le regarder.

Le port des verres progressifs nous oblige à faire attention en descendant un escalier ou un trottoir en baissant « seulement » les yeux dans le bas du verre, le sol est flou (vision nette à 40 cm) ; il faut donc bien baisser la tête voir reculer son bassin pour regarder plus haut dans le verre (dans la zone de vision intermédiaire).