le point sur votre vue

IRIS, votre opticien à Vierzon

Faites le point sur votre vue

Les principaux défauts visuels

L'hypermétropie, la myopie, l'astigmatisme et la presbytie sont les principaux défauts visuels que les lunettes ou les lentilles peuvent corriger. Ce sont des défauts de réfraction.

Un défaut spécifique à l'enfant est l'amblyopie ainsi que le strabisme.

Hypermétropie

FAITES LE TEST : Glissez votre souris sur la photo La correction de l'hypermétropie peut se faire par des lunettes

Hypermétropie

On distingue 2 types d'hypermétropie :

- l'hypermétropie faible chez les jeunes

- et l'hypermétropie dans les autres cas (hypermétropie moyenne ou forte).

Vous êtes jeune (moins de trente ans), et faiblement hypermétrope :

Vous voyez net de loin comme de près en faisant un auto-focus (un effort d'accommodation). Même si votre vision est nette, votre musculature intra-oculaire est en tension permanente, ce qui peut entraîner une fatigue. Corriger votre hypermétropie ne vous permettra pas forcément de mieux voir, mais reposera votre système visuel. C'est pourquoi, on parle, parfois, de « lunettes de repos ».

Vous êtes moyennement ou fortement hypermétrope et/ou vous avez plus de 35 ans :

Votre vision est floue de loin , de manière intermittente ou permanente. Elle est inconfortable de près. L'auto-focus ne peut se faire que sur une courte durée (entre 1 et 15 minutes) suivant votre état de fatigue, compte-tenu de l'effort que cela représente. Il peut aussi ne pas se faire du tout. Vous ne pouvez alors plus lire les petits caractères. Votre lecture génère un état de fatigue chronique. La compensation en lunettes ou lentilles devient nécessaire.

Myopie

FAITES LE TEST : Glissez votre souris sur la photo La correction de la myopie peut se faire par des lunettes

Myopie

Vous êtes faiblement myope :

Vous voyez très nettement de près, et dans un environnement de bureau.

Par contre, vous éprouvez des difficultés pour distinguer les images sur l'écran de télévision, apercevoir le ballon pendant un match ou lire au tableau.

Vous avez tendance à plisser les paupières ou à cligner des yeux pour essayer de compenser le défaut visuel ou pour voir plus nettement les objets situés au loin.

Vous êtes moyennement ou fortement myope :

votre vision est très nette, de très près (parfois moins de 10 cm). Tout le reste est très flou. Plus votre myopie est forte, plus votre point de vision nette (Ponctum Remotum) est proche.

Astigmatisme

FAITES LE TEST : Glissez votre souris sur la photo La correction de l'astimagtisme peut se faire par des lunettes

Astigmatisme

Vous êtes astigmate, vous voyez de manière brouillée, déformée, imprécise à toutes les distances avec allongement des lignes verticales (astigmatisme conforme), horizontales (astigmatisme inverse) ou obliques (astigmatisme oblique).

Il y a confusion de lettres proches comme le H le M et le N le E et le B ou le 8 et le 0. En fonction du degré d'irrégularité de la courbure, vous verrez les objets de façon plus ou moins déformée.

Votre astimagtisme est soit hypermétropique soit myopique.

Presbytie

FAITES LE TEST : Glissez votre souris sur la photo La correction de la presbytie peut se faire par des lunettes

Presbytie

Vous êtes presbytes si vous avez tendance à allonger les bras pour lire, à chercher un meilleur éclairage. La distance de lecture habituelle étant de 30 à 40 cm (coudes à angle droit). Il est temps de porter des lunettes pour lire sans fatigue.

La presbytie est un phénomène naturel de vieillissement à partir de 40 ans.

Amblyopie

Amblyopie

Votre enfant est-il amblyope ?

L'amblyopie veut dire "vue faible". Elle peut toucher un oeil (elle est alors unilatérale) ou deux yeux (elle est alors bi-latérale).

Elle est soit :
- d'origine organique (due à une lésion de l'oeil) et non à un défaut
- fonctionnelle unilatérale (1 oeil voit mieux que l'autre) ou fonctionnelle bi-latérale (les 2 yeux voient très mal).

L'amblyopie unilatérale fonctionnelle (1 oeil paresseux) concerne + de 2% de la population. Elle doit être prise en charge dès la petite enfance à partir de 2 mois.

Le port de lunettes permet de corriger l'amblyopie à partir de 6 mois avec un équipement particulier.

L'adulte amblyope ne doit pas être corrigé au risque de rétablir la vision de "l'oeil qui ne voit pas" et de provoquer une vision double permanente.

Strabisme

Strabisme

Strabisme (vision croisée)
Chez les personnes ayant une vision croisée, les deux yeux sont incapables de converger vers un même point. C'est ce que les spécialistes appellent le strabisme. Environ 5 % des personnes souffrent de ce défaut visuel particulier qui n'entraîne cependant aucune douleur.
En règle générale, le strabisme n'affecte qu'un seul œil, qui tourne vers l'intérieur, vers l'extérieur, vers le haut ou vers le bas. En d'autres termes, l'œil affecté et l'œil bénéficiant de la vision la plus nette ne fixent pas le même point. Le cerveau génère alors deux images différentes : une nette et une floue. Dans un souci de facilité, il oublie l'image qu'il considère comme inacceptable. Résultat : l'enfant sollicite en priorité l'œil sain. L'œil délaissé est incapable de se développer complètement, c'est pourquoi on l'appelle "œil paresseux". Avec le temps, sa vision ne cesse de baisser. Faute de traitement, l'enfant atteint d'un strabisme sévère risque de développer un défaut visuel au niveau d'un œil qui était parfaitement sain. Un dysfonctionnement irréversible appelé amblyopie apparaît alors et entraîne également d'autres conséquences. En effet, lorsqu'un seul œil est stimulé, l'enfant est incapable de développer une vision spatiale et présentera un retard en termes de capacités motrices. Les adultes atteints de strabisme peuvent rencontrer d'importantes difficultés, notamment lors de la conduite automobile. La bonne nouvelle est qu'avec un dépistage précoce, c'est-à-dire avant le 10ème ou 12ème mois, l'amblyopie peut être traitée rapidement et efficacement. Après la première année, le processus de rééducation est plus lent.